L’expertise des matières premières et de la fabrication

L’expertise des matières premières et de la fabrication

Sans matières premières il n’y a pas de fabrication, et sans fabrication il n’y’ a pas de soulier…

Ces paires que l’on achète souvent pour se faire plaisir, pour une occasion particulière, ou sur un simple coup de cœur…

Mais alors êtes-vous déjà intéressé au sujet de savoir comment ces merveilles que l’on porte à nos pieds sont-elles fabriquées ?

 

Comment choisir sa matière première ?

Tout d’abord parlons du choix des matières premières : le choix des matières premières est une étape assez importante qu’il ne faut pas négliger. Tout dépend de vos critères, vos modèles, l’objectif de la paire, et vos principes…

Si on prend l’exemple des chaussures de sport nous retrouvons principalement des matières synthétiques : la semelle extérieure est souvent en caoutchouc ou carbone, qui a pour objectif le confort, mais surtout permettre de pratiquer une activité sportive.

Tandis que l’incontournable du dressing masculin « la chaussure de ville » nous pouvons retrouver : du cuir ou simili cuir, croûte de cuir, daim, ou encore du cuir gras qui le rend plus résistant et souple, qui a quant à lui : l’objectif de le porter à des occasions particulières et qui a une particularité imperméable.

Il faut savoir qu’une chaussure est un bien solide. Il est nécessaire dans la vie de tous les jours, même si ce dernier est un article plutôt « luxueux » dans le milieu de la mode. Quel que soit la matière première utilisée, ce bien possède une telle durer dans le temps, que l’on peut en apercevoir de la première usure à seulement quelques années plus tard.

 

Mais alors pourquoi à votre avis ?

Tout simplement grâce à l’expertise des étapes de fabrication.

Il faut savoir que sur une paire de chaussure il y’a plusieurs étapes & assemblages et même y avoir plusieurs matières premières en fonction des parties travaillées.

Cela demande un véritable savoir-faire, et de la bonne technique !

 

Etape 1 : On dessine le modèle

Le designer/styliste/créateur se charge de la vision et l’imagination du modèle de chaussure et met son idée sur croquis.

Ainsi, on peut déjà avoir une première idée dans le choix des matières premières qui seront utilisées au préalable.

 

Etape 2 : On met en « forme » le dessin

Le formier va sculpter, réaliser les mises en forme en fonction des croquis qui lui auront été confiés.

Il va penser et travailler cette « forme » pour un rendu final des plus confortables possibles selon chaque modèle.

 

Etape 3 : Le patronage

On met tout à plat, pour mettre le dessin sur forme…. Cette étape qui permet la représentation du modèle pour une vue d’ensemble : de face et/ou de dos. Fabriqué en général à partir de feuilles de papier ou de tissu ayant une bonne tenue, qui permettent de concevoir la chaussure avant sa fabrication.

A cette étape, le patronnier va donc définir toutes les informations utiles comme : les coutures, les perforations etc…

 

Etape 4 : Le découpage

A cette étape-là, on récupère alors les matières premières pour découper les différentes parties du patron. Les découpes sont faites généralement au laser, au jet d’eau ou à l’emporte-pièce, ou anciennement à la main avec un tranchet ou un cutter adapté.

 

Etape 5 : Le piquage et l’assemblage

Les différentes parties découpées seront assemblés pour ainsi former le dessus de la chaussure, cela se nomme : « le piquage », qui consiste à faire passer un/des fil(s) afin d’assembler des pièces séparées. Les différentes pièces de la chaussure seront alors cousues ensembles, et la chaussure commence donc à cette étape à prendre forme.

 

Etape 6 : Le montage

Le montage désigne généralement le procédé par lequel la partie supérieure est fixée à la semelle par une tige.

 

Etape 7 : Le semelage & les finitions

On finit donc par coller et coudres les semelles : extérieure & intérieure, pour procéder aux finitions des petits détails qui ont toute leur importance : brûlage des fils qui dépassent, laçage, cirage, mise en boîte…